Terre et mère

Petits sacs blancs s'amoncèlent sur vertes plaines
Terre noire, fuel d’antan

Éclaircie à l'horizon, on repeint ses barrières de bois et les façades, vieillies par le sable du temps
Guirlande de linge bercée par les vents profite de l’instant

Nuages menaçant prennent reflet dans les eaux troubles
Chant des mouettes aigu, appel à l’aide, incongru

Silences gênants, est-ce la distance ?
Bière bourbon délie les langues, ma gorge aussi

C’est une longue route qui n’a pas de tournant


© Fiona Marie Mueller, 2015

Envoyez-moi vos mots doux